j'ai testé " friture de feuilles de consoude"

Publié le par magicmina.passion nature..

j'ai testé " friture de feuilles de consoude"

au printemps 2013 en promenade j'ai cueilli un plant de consoude,et il a été vraiment gentil de pousser dans le jardin

j'ai voulu tester les feuilles en friture comme le poisson , et je vous assure que j'avais l'impression de cuire du poisson,

il suffit de passer les feuilles dans de la farine après les avoir salées

frire dans de l'huile chaude

attention c'est rapide

c'est délicieux , un gout de poisson

des protéines complètes et surtout de la vitamine B12

des propriétés intéressanteshttp://det68.free.fr/usage.html

Outre le calcium, phosphore et potassium, la consoude contient de nombreuses vitamines, métaux et oligo-éléments: vitamine A, carotène, C, B12, E, fer, silice, zinc... La silice est utilisée pour ses propriétés reminéralisantes.

L'exemple de la consoude est rare dans le monde végétal: elle est capable d'extraire la vitamine B12 du sol.Ensuite la consoude contiendrait un nombre impressionnant d'acides aminés (18) dont la méthionine, tryptophane, lysine, isoleucine, niacine, choline, acide panthoténique. Cela en fait une plante relativement riche et concentrée en protéines (jusqu'à 35 % de la matière sèche) On peut noter en vrac la présence de mucopolysaccharides, glycosides, beta-sisterol, saponines stéroïdes, triterpénoïdes.

Les mucilages sont surtout présents dans la racine. Ils confèrent des propriétés adoucissantes et expectorantes.

La présence d'allantoïne, une molécule aux fonctions simili-hormonales confèrent à la consoude des propriétés extraordinaires d'accélérateur de la multiplication cellulaire exploitées de nombreuses façons. Cette allantoïne se trouverait deux fois plus concentrée dans la racine que dans les feuilles et le cultivar Bocking 14 en contiendrait le plus. Les tiges et les nervures en contiennent une quantité intermédiaire.

La consoude n'est pas un antiseptique au sens actuel du mot, il faut comprendre cette indication plutôt dans le sens d' inhibiteur bactérien ralentissant la croissance des bactéries, ce qui a permis de l'utiliser sur les plaies ouvertes.

L'acide rosmarinique lui confère des propriétés anti-inflammatoires et antirhumatismales.

Des tannins sont à l'origine des propriétés astringentes et hémostatiques.

Et finalement la consoude contient des alcaloïdes (pyrrolizidines), et notamment de l'echimidine, le plus dangereux des alcaloïdes. La moins forte concentration se retrouverait dans les limbes des feuilles âgées, les racines concentrant 10 fois cette dose et les graines et fleurs 16 fois. Les jeunes feuilles auraient une concentration moyenne 16 fois supérieure à celle des feuilles bien étalées. La consoude officinale est à cet égard la moins offensive, l'echimidine ne s'y trouve pas de manière significative.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

écureuil bleu 02/07/2014 10:47

Bonjour Josie. Après avoir lu ton dernier paragraphe je ne me risquerais pas à en manger. Et en plus il faut la reconnaitre sans se tromper...

josie 02/07/2014 10:51

oui je reconnais qu'il ne faut pas se tromper mais certaines plantes sauvages sont faciles à reconnaitre

josy15 22/06/2014 11:41

je mets ton article de côté pour l'essayer dans la semaine; bises

Cannella 21/06/2014 15:59

C'est une idée originale de frire de la consoude ! A essayer donc.
Bon week-end ...

josie 22/06/2014 08:52

oui et c'est bon bon WE aussi