mes gélules de prêle

Publié le par magicmina.over-blog.com

je vous ai déjà dit que je faisais mes gélules

CIMG1127.JPG

c'est économique et facile

CIMG1129-copie-1.JPG

la prêle est vraiment magique,voilà ce que j'ai trouvé un peu long à lire mais très instructif

Composition de la prêle

La prêle renferme de l'acide silicique, des flavonoïdes, des acides végétaux, des glucosides, du chlorure de potassium et d'aluminium, d'équisétonine, d'équisétogénin, des acides carboxyliques, du calcium, l'oxyde de fer, vitamine C, tanins et résines, la prêle possède un nombre de cellules diploïde (chromosomes présents par paires de 2 chromosomes) supérieur au nombre de cellules diploïdes humaines.
La prêle renforce les tissus conjonctifs
La prêle est un excellent reminéralisant naturel de part sa richesse en éléments minéraux comme la silice, le potassium et le calcium, elle permet de renforcer les tissus conjonctifs (cartilage, tendons et os) pour traiter les maladies articulaires (rhumatismes, arthrite, arthrose, polyarthrite ...) mais également soigner les fractures, la prêle est aussi très appréciée par les athlètes pour fortifier les tendons et les ligaments.

En cosmétique la prêle est utilisée pour tonifier la peau et soigner les cheveux gras
elle stimule la circulation sanguine et possède également des propriétés diurétiques
 la prêle est également utile pour le traitement de la toux chronique.

Jardins
elle est utilisée dans l'agriculture biologique comme pesticide naturel contre les pucerons, des résultats remarquables sont obtenus grâce à la prêle, elle préserve 99,5% de la culture par rapport à des maladies de germes et des parasites, la forte teneur en silice renforce la structure cellulaire de la prêle, il est donc difficile pour les insectes nuisibles de s'attaquer à la prêle.

Affection
Action de la prêle
Anti-rhumatismal
Reminéralisant naturel, renforce les tissus conjonctifs (cartilage, tendons, os), soigne les rhumatismes, la polyarthrite
Système digestif
Traite la gastro-entérite et stimule le système digestif, traite les problèmes de reins
Hémorragie
Hémostatique, interrompre le saignement pour éviter l'hémorragie, elle possède également des propriétés diurétiques
La toux
Utile pour le traitement de la toux chronique

 

et pour plus d'histoire sourcelink

son histoire
Elle a servi à guérir les êtres humains, les plantes, les animaux, depuis 270 millions d’années. On l'a retrouvée dans des fossiles datant du paléozoïque et, à cette époque, elle mesurait plus de 10 mètres. En plus, elle nettoie nos casseroles et ustensiles en acier inoxydable. On s’en est servi pendant plusieurs années pour finir le bois, et pour polir les métaux ainsi que les objets en étain.


Les Romains s’en servaient comme tonique et l’utilisaient comme reconstituant général. Pline l'Ancien disait: « Sa nature est tellement merveilleuse qu’à peine y toucher, c’est assez pour étancher le sang des patients. » Pour sa part, Culpeper disait: « Très puissante pour arrêter les sangs, même à l’intérieur, et pour libérer de l’enflure, de la chaleur et de l’inflammation des parties privées et fondamentales des hommes et des femmes. » En magie, on accrochait un bouquet au lit afin de favoriser la fertilité.
Les Amérindiens s’en servaient pour aider le développement des fibres musculaires et pour souder les fractures.Ils l'utilisaient aussi comme coagulant pour les plaies lentes et difficiles à guérirainsi que pour trouver des nappes d’eau en surface et en profondeur. Ils la prenaient en infusion pour soigner la gonorrhée et ils s’en servaient pour toutes les maladies rénales. Les Amérindiens et les premiers colons en tiraient une décoction qu’ils utilisaient contre l’hydropisie.
Connaissez-vous cette plante? Je suis certaine qu’il y en a chez vous. Elle pousse presque partout. Je vous la présente: elle se nomme Prêle des champs.
Son nom latin est Equisetum arvense. Elle a plusieurs noms communs asprêle, prêle des champs, herbe à écurer ou à récurer, queue-de-rat, queue-de-renard, queue-de-cheval et, ses noms anglais sont: Horsetail, Field horsetail.
On la retrouve dans des sols acides et argileux, humide, aux lisières des bois, dans les fossés. Elle pousse partout au Canada et au Nord des États-Unis jusqu’en Californie.
Elle ressemble à un petit conifère; c’est plante vivace à rhizome traçant. Elle n’a ni fleur, ni fruit, ni graine; elle se reproduit par ses spores.
On utilise les tiges stériles seulement fraîches ou séchées.On retrouve dans la prêle des acides organiques, des principes amers, des acides gras, du calcium, des sels de potassium, des sels minéraux d’acide silicique, du magnésium, du fer, du phosphore, du manganèse, et du souffre.
La plante peut contenir jusqu'à 40 % de son volume en silice.
Ses propriétés médicinales sont les suivantes: astringente, antalgique, cicatrisante, diurétique, hémostatique, reminéralisante, antiseptique, tonique, emménagogue, antilithique dépurative, vulnéraire immunostimulante. En usage externe, elle est: détersive, résolutive et aseptisante. On l’utilise généralement pour les voies urinaires, calculs, gravelle, cystite, colique néphrétique, hémorragie, plaies, ulcères; contre les maladies de peau, dartres, démangeaisons et vomissement de sang. Sudation, vergetures, néphrites, goutte, rhumatisme, fractures, Elle nous apporte l’instinct de survie et équilibre mieux nos nouveaux départs.
On la récolte au début de l’été par temps sec. Attention: éviter de la cueillir près des cultures fertilisées artificiellement (chimiquement). Et très important: on laisse à peu près le tiers des tiges et le rhizome pour lui assurer la survie; elle doit être récolté dans le respect de mère terre.
On la suspend en bouquets pas trop gros pour la faire sécher. Il faut qu’elle soit à la noirceur afin que les tiges restent bien vertes car si elles brunissent, elles perdent une grande quantité de ses principes.
Et, on la conserve dans un contenant hermétique pour empêcher qu'elle s'humidifie et qu’elle moisisse. Attention: la prêle est considérée comme un poison violent pour les chevaux et les bovins, elle provoque des troubles rénaux.
ATTENTION: Lorsque nous consommons de la prêle, il est très important de boire beaucoup d’eau durant la cure.
CONTRE INDICATION: Il ne faut pas consommer de prêle lorsque l'on a des calculs rénaux à la vessie.
Pour les personnes en convalescence ou pour celles qui souffrent d’anémie, de cystite, pour les problèmes de prostate, les menstruations abondantes, pour les personnes ayant plus de 40 ans pour tonifier les muqueuses. Pour la goutte et le rhumatisme, pour les dépressions, le manque de minéralisation, le psoriasis. On peut même frotter les gencives d’un bébé lors du développement de sa dentition; on se sert alors d'une tisane ou de teinture mère de 2 à 3 fois par jour.
On prend des bains de sièges pour les menstruations abondantes et les pertes blanches. On prend des bains de pieds pour la transpiration malodorante. On conseille des bBains complets pour les douleurs dorsale ou vertébrale et pour les personnes dépressives. On rince ses cheveux avec une décoction de prêle pour tonifier les cheveux.
On se sert de compresses pour les soudures de fractures, pour les plaies lentes à guérir. On peut faire avec la prêle un bain pour les yeux lorsque nous avons les yeux fatigués. Les élixirs sont à conseiller pour les chagrins lors de la perte d’une personne chère, d’une séparation, contre la rage non-exprimée depuis longtemps, contre la dépression, et lorsque nous avons des priorités difficiles à établir.
Dans le jardin, la prêle est un excellent fongicide. On s'en sert en décoction ou en purin. La prêle est une grande richesse; continuons de la préserver pour qu’elle puisse encore nous offrir ses qualités et ses propriétés médicinales pendant un autre 270 millions d’années.  (photo: Steven Foster)
3445081340_a7e20f2baf.jpg

 

 

Commenter cet article

Elie 14/02/2012 07:00


Je ne la connaissais pas avec autant de vertu! Au jardin par contre elle est envahissante!



merci et belle journée!

magicmina.over-blog.com 14/02/2012 08:47



quelle chance,il faut la faire sécher,


bisous



Domino 13/02/2012 15:55


bonjour Josie             jeconnais la prêle de nom ...mais je constate que c'est une plante miracle qui soigne beaucoup ,beaucoup de
chose .je ne saurais pas ou en trouver dans la nature chez moi , sinon je pense que j'irais en chercher . comment prépare tu tes gelules ? il faut peut être que je parcoure ton blog , tu as peut
être déjà expliqué . merci pour cet article et merci d'être passée chez moi . Domino a du en baver ma pauvre fifille , lorsqu'on voit les séquelles qui lui reste ! mais peu importe elle est
rentrée , au chaud , gâtée, câlinée , et choyée ! et je fais tout ce que je peuix pour lmui rendre la vie facile . bonne journée    chamitiés

magicmina.over-blog.com 14/02/2012 08:49



je sais qu'elle à bien du bonheur à présent,je suis ravie de rencontrer des personnes comme moi, amoureuse et respectueuses des animaux,bisous



josy15 13/02/2012 10:22


Tu en trouves vers chez toi ? bises

magicmina.over-blog.com 14/02/2012 08:48



non ,il n'y en a pas je l'achète chez un herboriste


bisous



la petite souris cosméteuse 13/02/2012 00:35


Je connaissais pas... j'ai fait une découverte!


Où achètes tu tes gélules que tu remplis de prêle?!


 

magicmina.over-blog.com 13/02/2012 09:13



aux états unis ,en france il n'y en a pas


https://www.capsuleconnection.com/



Lamity 12/02/2012 11:42


trés intéressant, je fais aussi mes gélules, mais la prèle je l'aime beaucoup en tisane, ou alors je rajoute 1 càc avec le thé......  je ne reconnais pas la préle que je cueille par chez
moi, sur la photo  ???..... Continuons à nous soigner avec les plantes, les anciens avaient tout compris..... merci... Byzzzz

magicmina.over-blog.com 13/02/2012 09:11



oui continuons,bisous ,la photo?sur l'article



berna 12/02/2012 09:43


super interessant comme article


merci

magicmina.over-blog.com 13/02/2012 09:09



merci de ta visite bisous